Mon chien qui aboie quand je suis absent !

Chien qui aboieNous détestons tous dire au revoir à nos chiens tous les matins pour aller au travail. Il semble qu’ils ressentent la même chose que nous. Mais pour certains chiens et surtout les chiots, les adieux peuvent causer des problèmes plus profonds : votre chien ou chiot aboie pleure et même hurle pendant de longues heures.

Vous vous demandez comment punir un chien qui aboie, si votre animal habituellement heureux et bien élevé devient angoissé ou destructeur chaque fois qu’il reste seul, c’est peut être le signe de l’anxiété de séparation.

Qu’est-ce que l’anxiété de séparation chez un chien ?

Vous vous souvenez de ces nuits blanches à écouter votre petit chiot qui hurle ou qui pleure quand vous veniez de le ramenez de chez l’éleveur ? Ce comportement était peut-être un signe d’angoisse de séparation — le nom donné à la détresse que ressentent certains chiens lorsqu’ils sont seuls ou éloignés d’une personne ou d’un chien dont ils sont proches. Elle commence souvent lorsque les chiots sont retirés de leur portée.

chien opéréAboyer ou pleurer peut cacher une souffrance
chez votre chien ou chiot. La consultation chez
le vétérinaire doit être votre premier réflexe.
« Mais cela coûte cher » me direz-vous.
La solution est peut-être ICI !
Et votre compagnon vous donnera encore
de nombreuses années de joie.

Saviez-vous que tous vos efforts pour aider votre nouveau chiot à s’installer dans son nouvel environnement peuvent involontairement aggraver la situation. Vous prenez quelques jours de congé. Vous jouez avec lui sans arrêt. Votre chiot s’habitue à vous avoir près de lui. Puis vous retournez au travail, et l’angoisse de votre chiot est à nouveau déclenchée. De nouveau les aboiements et les pleurs recommencent toute la journée.

Et vous savez que les aboiements excessifs du chien représentent des nuisances sonores désagréables pour la tranquillité du voisinage. Vous pouvez vous retrouver avec des plaintes auprès de la police municipale. Et imaginez-vous, j’ai même entendu dire qu’un propriétaire de chien a fait couper les cordes vocales de son chien pour donner suite à une plainte des voisins. Est-ce une façon de faire avec des chiens qui aboient ? Est-ce une solution pour empêcher des chiens de s’exprimer, alors qu’il y a l’éducation canine à notre disposition ?

Trois comportementalistes vous donnent la réponse. Cliquez ici

Mon chien souffre-t-il d’anxiété lors de mon absence ?

Il est normal que votre chien se sente “abandonné” lorsque vous partez. Mais l’angoisse de séparation est différente, elle est traumatisante. La réaction du chien et surtout du chiot est donc plus forte. Les symptômes de l’angoisse de séparation sont les suivants :

  1. Aboiements, hurlements ou pleurs pendant votre absence
    En général ils vous sont signalé par vos voisins lorsque vous rentrez chez vous..
  2. Griffer ou mordiller les portes, les chaises
    si vous avez un chiot, malheureusement, ce comportement est normal. Il fait son apprentissage et cela va durée quelque temps. Une autre cause de mordillement chez le chiot est qu’il fait ses dents. Pendant cette période, il a besoin d’avoir quelque chose dans la bouche à mastiquer afin de faire passer la douleur.
  3. Faire ses besoins n’importe où dans la maison
    ce « présent » au milieu du plancher n’est pas une protestation — il peut être le signe de l’anxiété de votre chien.
  4. Accueil trop enthousiaste
    si enthousiaste en fait, qu’on peut à peine passer la porte.
  5. Vous suivre partout dans la maison
    si votre chien est toujours ou presque collé à vos talons, cela peut être un signe qu’il a peur de vous voir partir.

Chien qui aboie la nuit. Votre chien peut également souffrir d’anxiété s’il dort dans une autre pièce que vous ou dans sa cage fermée.

Mon chien aboie et pleure, comment l’apaiser ?

Pour apaiser votre chien, il faut d’abord lui apprendre à rester seul durant la journée.

  1. Encourager l’indépendance de votre animal dès le plus jeune âge
  2. Résistez à l’envie d’avoir votre animal à vos côtés 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 lorsque vous le ramenez pour la première fois à la maison.
  3. Augmenter le temps qu’il passe loin de vous afin de diminuer petit à petit son inquiétude liée à votre départ.
  4. Commencez petit à petit par l’habituer à rester tout seul. Quittez la pièce et fermez la porte. Patientez 30/40 secondes, puis revenez. Répétez l’opération encore, jusqu’à ce que votre chien ne réagisse plus à votre départ. Durant quelques jours, augmentez le temps et la distance qui vous éloigne de lui. Par exemple :
    – 1 minute — vous vous tenez derrière la porte
    – 2 minutes — vous allez dans une autre pièce
    – 3 minutes — vous allez à l’étage et votre chien reste au rez-de-chaussée
    – 5 minutes — vous faites le tour du pâté de maisons, votre chien reste à la maison

L’objectif est d’augmenter la durée de l’absence progressivement. Ainsi votre chien ne se rend pas compte de ce qui se passe. Il va se calmer. Il n’est pas angoissé. Mais attention, à votre retour, attendez 1 minute ou jusqu’à ce qu’il se calme avant de porter attention à votre compagnon à quatre pattes.

Pour en apprendre plus, cliquez ici, plusieurs éducateurs canins vous expliquent leurs trucs pour le dressage de chien.

Surtout, ne récompensez pas un comportement anxieux…

Il est difficile pour vous de voir votre chien en détresse. Vous voulez désespérément qu’il se sente mieux. Mais le fait de lui donner une bonne dose d’affection à cet instant peut lui apprendre que son comportement anxieux attire votre attention — avec comme résultat une aggravation de son anxiété au lieu de le calmer.

Quelques conseils : n’entrez pas dans la maison s’il pleure ou s’il aboie. Lorsque vous entrez, restez concentré et ne donnez pas d’attention à votre chien tant qu’il n’est pas calme. Ensuite, donnez-lui une bonne dose d’affection en guise de récompense.

 … mais ne le punissez surtout pas !

Et oubliez aussi les colliers anti-aboiement ou à ultrasons qu’on vous vend comme collier de dressage et pour stopper l’aboiement du chien.

Vous rentrez chez vous et, horreur, votre belle porte de salon est toute griffée.  Et pour compble de malchance, une belle crotte trône sur votre tapis. Vous regardez votre chien et celui-ci, d’après vous, prend un air coupable. Le gronder semble être une réponse évidente. Vous pensez : « Il sait qu’il a mal fait ! ». Croyez-vous ?

Mais sauf si vous le prenez sur le fait, il est peu probable que votre chien fasse le lien entre la punition et le « crime » dont vous l’accusez. Ce regard coupable sur son visage ? Probablement du mimétisme— les chiens captent notre frustration et adoptent la réponse appropriée. Malgré les apparences, le temps qu’ils ont passé à gratter la porte est oublié depuis longtemps.

Comment aider un chien souffrant d’angoisse de séparation ?

  • Préparez-vous à partir. Ensuite, restez.
    Mettez vos chaussures. Manteau. Clés en main. Nos chiens reconnaissent les signes que nous nous apprêtons à partir. Très vite, ces actions commencent à provoquer de l’anxiété par elles-mêmes. Mais faites-les souvent, mais en restant chez vous. Vous perturberez le lien dans l’esprit de votre chien. Plus d’angoisse.
  • Les fatiguer
    Votre chien sera moins inquiet s’il est mentalement et physiquement fatigué, alors prévoyez une heure de promenade et d’entraînement avant votre départ. Cela lui permet de brûler toute son énergie nerveuse et il s’installera sur son coussin avant votre départ pour piquer un bon somme au lieu des pleurs habituels.
  • Occuper leur esprit
    L’ennui peut aggraver l’anxiété, alors essayez de lui laisser des jouets qui occuperont l’esprit de votre chien. Il existe de nombreux jouets sur le marché, mais n’en faites pas trop : quelques jouets par jour suffisent. Ne laissez pas les mêmes à chaque fois, sinon votre chien perdra tout intérêt. L’idéal est d’avoir une collection que vous faites tourner.
  • Obtenez de l’aide
    Si l’angoisse de votre chien est grave et que les tentatives pour la soulager ne fonctionnent pas, demandez à un comportementaliste canin de vous aider à l’éduquer. Ils peuvent souvent repérer de petites choses en apparence qui rendent votre chien plus anxieux. Dans les cas vraiment graves, une visite chez le vétérinaire peut s’avérer nécessaire. Si tout le reste échoue, un sédatif sur ordonnance peut aider à soulager, temporairement, la détresse de votre chien pendant que vous travaillez sur le problème.

Comment faire taire un chien ? En le faisant aboyer !

Si votre chien souffre d’une anxiété légère ou s’il aboie pour d’autres raisons, voici une façon simple, mais très efficace que j’utilise depuis des décennies pour dresser un chien et qui fonctionne.

Commencez par lui apprendre l’aboiement à l’ordre. Mais oui, pour faire taire un chien je commence par le faire aboyer ! Ensuite, vous lui apprenez, avec la même méthode, à se taire.

La technique : A l’heure du repas de votre animal, prenez un morceau de viande, par exemple, et vous le faites passer et repasser au-dessus de la truffe de votre chien, mais assez haut pour qu’il ne puisse l’attraper. Doucement vous dites aboie, aboie à plusieurs reprises. Dès que votre chien aboie, vous lui donnez immédiatement la viande et vous le félicitez et caressez.

S’il n’aboie pas après 2 ou 3 minutes, ne lui donnez surtout pas sa récompense. Arrêtez tout simplement et vous recommencerez lors du prochain repas. Une fois votre objectif atteint, vous allez faire la même chose, mais cette fois, en tendant la viande sans dire « aboie ».Votre chien va certainement aboyer.

Pour faire taire votre chien, vous allez dire doucement « silence » en suivant la même procédure que pour l’aboiement et dès qu’il se tait, on lui donne sa récompense. Il apprendra ainsi que le mot « silence » lui indique qu’il n’y a plus aucune raison d’aboyer.

 

Combien de temps mon chien va-t-il souffrir d’inquiétude lors de mes absences ?

Il n’y a pas de “potion magique” pour traiter l’angoisse de séparation, mais avec un peu de patience et surtout de persévérance, cela devrait s’améliorer. Vous devrez y travailler pendant plusieurs jours — ou plus longtemps si l’anxiété de votre chien est grave. Pour vous aider cliquez ici maintenant

Sachez que les problèmes vécus par les chiens sont à 90 % dus au fait que leurs maitres ne « parlent pas chien » ! Vous ne savez pas comment faire pour comprendre son chien. C’est pourquoi certains comportementalistes commencent toujours par corriger le comportement du maitre avant de s’occuper du chiot ou du chien. Les résultats pour votre animal sont surprenants.

Adressez-vous donc à un éducateur canin compétent qui sait comment corriger un comportement de chien. En peu de temps les résultats de votre animal vous surprendront.

Interdiction de copier !